Devenir policier

Les bonnes raisons d'entrer dans la police

Être gendarme ou inspecteur, c'est exercer un métier exigeant, varié et riche en contacts humains, au profit de toute la population. C'est se trouver au cœur de l'action et des événements les plus inattendus. La police vous offre une palette de possibilités selon vos aspirations, vos compétences et votre personnalité. Parmi les différents secteurs qui composent la Police cantonale, vous trouverez certainement la voie professionnelle qui vous convient.

Des métiers passionnants

Les missions de l'inspecteur et du gendarme sont très variées et soumises à l'actualité. Le policier ne connaît pas la monotonie; en prenant son service, il ne sait pas d'avance de quoi sera faite sa journée/nuit.
Ce métier permet d'échanger avec des citoyens de tout milieu, ce qui enrichit considérablement le policier et lui permet d'avoir une vision large de la société.
Il est amené à travailler dans des conditions variées: travail à l'extérieur/intérieur, par tous les temps, horaires irréguliers/réguliers, travail de nuit, etc.
Le policier se sent et est utile : il œuvre directement en faveur du bien-être de la collectivité.

Des perspectives d'évolution

Gendarmerie

Entrer à la Police cantonale vous ouvre des perspectives de carrière intéressantes. Vous avez la possibilité d'exercer toute une palette de métiers, tout en conservant le même employeur. Un gendarme débute par une activité dans un poste de Gendarmerie territoriale, puis au sein d'une unité de Gendarmerie mobile ou inversement. Après quelques années de service, selon ses compétences et si un poste est disponible, il peut, par exemple, rejoindre le groupe d'intervention (DARD), se spécialiser ensuite dans le domaine de la circulation et terminer sa carrière comme cadre intermédiaire à la centrale d'engagement.
Cet exemple illustre la forte mobilité horizontale qui est offerte par la Police cantonale vaudoise.

Les passages au grade supérieur constituent la mobilité verticale. Selon ses compétences, le policier peut, s'il le désire, montrer un intérêt pour des responsabilités de commandement de niveau intermédiaire (dès le grade de sergent-major) ou supérieur (dès le grade de lieutenant). Tous les postes de cadre sont mis au concours et font l'objet d'une sélection interne.
De plus, indépendamment du grade, le policier bénéficie d'une évolution personnelle constante : il relève de nombreux challenges, développe ses compétences personnelles, sa confiance en soi, est amené à prendre des décisions, à coopérer avec des entités très variées (autres polices cantonales et municipales, instances judiciaires, autorités communales, cantonales et fédérales, etc.)

Police de sûreté

Un inspecteur débute par une activité dans un groupe judiciaire régional, puis dans une brigade spécialisée ou inversement. Au cours des années qui suivent, il est généralement amené à travailler dans plusieurs brigades, successivement. Cet exemple illustre la forte mobilité horizontale qui est offerte par la Police cantonale vaudoise.

Les passages au grade supérieur constituent la mobilité verticale. Selon ses compétences, le policier peut, s'il le désire, montrer un intérêt pour des responsabilités de commandement de niveau intermédiaire (dès le grade d'inspecteur principal adjoint) ou supérieur (dès le grade d'inspecteur principal). Tous les postes de cadre sont mis au concours et font l'objet d'une sélection interne.
De plus, indépendamment du grade, le policier bénéficie d'une évolution personnelle constante : il relève de nombreux challenges, développe ses compétences personnelles, sa confiance en soi, est amené à prendre des décisions, à coopérer avec des entités très variées (autres polices cantonales et municipales, instances judiciaires, autorités communales, cantonales et fédérales, etc.)

Un esprit d'équipe

Rejoindre la Police cantonale vaudoise (la Gendarmerie ou la Police de sûreté), c'est adhérer à un "esprit de corps" qui se traduit par le sentiment d'appartenance à une même entité, le partage de valeurs communes telles que la loyauté, l'intégrité, l'aide à la population, etc. Le policier sait qu'il peut compter sur ses collègues en tout temps. En effet, se serrer les coudes est essentiel pour pouvoir exercer ce métier exigeant.

Icon01 Icon01
Icon02 Icon02
Icon03 Icon03
Icon04 Icon04
Icon01 Icon01
Icon02 Icon02
Icon03 Icon03
Icon04 Icon04